Il les divise, il les oppose :

Les jeunes/les seniors (prolongeons l’âge de la retraite, c’est autant d’emplois en moins pour les jeunes)

Les salariés du privé/ les fonctionnaires (qui sont bien sûr, tous des tire au flanc)

Ceux qui travaillent (et qui se lèvent tôt, bien sûr)/ les chômeurs odieux profiteurs de l’assistanat)

Les Français de souche et ceux d’origine étrangère (mais souvenons-nous : 1ère, 2eme, 3ème génération : nous sommes tous des enfants d’immigrés 2002 n’est pas si loin !)

Les riches (ses copains du Fouquet’s, les patrons du CAC 40 dont les revenus ont augmenté de plus de 30% en 2011) / les pauvres (le RSA est quand même à 475€, il faudrait qu’ils soient un peu reconnaissants, ces gens là !)

Il les appauvrit (mais pas tous !)

Augmentation du chômage

Augmentation du taux de pauvreté (avec le mode de calcul européen)

Augmentation de la dette nationale (la cour des comptes considère que cette augmentation aurait pu être inférieure de 33% si la politique nationale avait été différente)

Baisse du pouvoir d’achat (car l’augmentation des prix s’est faite surtout sur les produits de première nécessité ce qui touche bien sur davantage les ménages les moins aisés)

Baisse des remboursements de sécurité sociale (car bien sûr ce sont ces nuls de Français qui consomment trop et les labo pharmaceutiques ne font pas de faramineux bénéfices !)

Augmentation des taxes (et on vous parlera bientôt de cette fameuse TVA sociale)

Il les méprise :

« casse-toi, pauvre con »

racaille, karcher…

Les visites présidentielles où le « vrai « peuple est soigneusement tenu à l’écart, remplacé par des figurants UMP

en plus : il préfère au modèle social français, hérité du conseil national de la Résistance (communistes + gaullistes) qui a créé la force et la richesse de notre pays après guerre, les exemples étrangers : d’abord les Etats Unis (au fait merci les USA pour la crise des subprimes), puis aujourd’hui, l’Allemagne( et son taux de pauvreté 12, 8 en 2005 / 15,6 en 2009 ; France : 13,5 en 2009)

Bref, l’amour de Sarkozy, c’est l’amour vache !!